Articles des pigistesSainte-Perpétue

Nouvelles de la Médiathèque L’Héritage

Par Françoise de Montigny-Pelletier le dans Art, Artisanat, Financement, Héritage.

Auto-financement original tout en végétation


Favorisant toujours la passation des connaissance des personnes aînées aux plus jeunes, la Médiathèque a permis aux élèves des Ateliers de s’initier à une activité d’autofinancement, soit celle de la vente de plants. Après avoir recueilli des dons de plantes comestibles dont les tomates et de fleurs décoratives, les jeunes ont reçu aide et conseil de la part de Mme Gilberte Gauvin qui leur a montré comment faire la mise en pots de plantes. Le lendemain, Mme Gilberte accompagnée de Mme Lise Avoine ont aidé l’animatrice des ateliers Mme Sylvie Jacques et les enfants dans les derniers tris des végétaux pour culture intérieure ou extérieure avant la vente. Les récipients ont été recouverts d’un emballage cadeau puis décorés avec des rubans. La vente de ces plants, au total une cinquantaine, a eu lieu le samedi 5 juin et en deux heures seulement aura permis d’amasser une somme d’environ 400 $. Cette activité comme première expérience du genre et dans un si court laps de temps a convaincu le groupe de refaire l’exercice l’an prochain. Des personnes ont même offert leur contribution pour en réaliser les différentes étapes dans le futur, dont l’approvisionnement en plants.

Notre « Héritage métissé »


Après une première édition qui avait accueilli l’évènement à Tourville, c’est cette année 2021 la Médiathèque qui, à son tour, a reçu le public venu se rassembler à l’occasion de la fête nationale des Premières Nations. Ce fut avec la collaboration du Cercle culturel Lusekut dont le mandat est axé sur les valeurs universelles des peuples autochtones. Les activités se sont déroulées le dimanche 20 juin afin de permettre en ce jour de fin de semaine de joindre davantage de personnes. Le film « L’Empreinte » de Carole Poliquin et Yvan Dubuc fut très révélateur en parcourant les différentes manifestations des influences des cultures autochtones sur l’identité québécoise. Un « cercle de partage » animé par M. Eddy Collin a permis aux personnes rassemblées de commenter et témoigner de leurs souvenirs, leurs vécus et leur propre cheminement en lien avec ce film mais aussi avec leur culture familiale métissée. Une exposition d’objets utiles et d’artisanat complétait les activités de même qu’un repas au cours duquel était partagée la « soupe des trois soeurs » (maïs, courge et fève) de même que des petits pains aux saveurs variées. Ce partage fut accompagné en chansons par Francine Bois et a clos dans la convivialité cette belle rencontre. Pour plus d’informations sur le film qui sera disponible à la Médiathèque pour des projections ultérieures, on peut consulter ce lien: http://lempreinte.quebec/
Les personnes désirant connaître davantage les cultures autochtones seront peut-être intéressées à participer aux rassemblements sous forme de Pow Wow avec chants et danses traditionnelles comme ceux de Wôlinak le 11 septembre chez la nation Waban Aki et et celui international de Wendake (« Village de Hurons ») les 17,18 et 19 septembre chez la nation Wendat qui accueillera d’autres nations à cette occasion.

De nouvelles activités combinant art et artisanat pour les jeunes


La Médiathèque L’Héritage de L’Islet-Sud pourra réaliser un de ses projets qui lui était cher grâce au soutien financier du gouvernement du Québec et de la MRC de L’Islet dans le cadre de l’Entente de développement culturel 2021-2023. Cette entente vise avant tout comme bénéficiaire prioritaire les citoyennes et citoyens et veut favoriser le développement des collectivités locales. Elle appuie des projets à la fois innovants et structurants, c’est-à-dire pouvant installer des services et programmes sur un long terme.


Les activités qui pourront ainsi être mises en place sont les « Ateliers de peinture sur vase. » et « Tisser des liens », le tout grâce aux deux subventions reçues et totalisant 930 $.


La première activité consiste en cours de peinture donnés en lien avec un projet de décoration de vases en terre cuite lesquels serviront à empoter des plantes. Une artiste peintre pourra ainsi partager ses connaissances et conseils avec les jeunes inscrits-es au nombre de 20 à 25. Ces plants seront par la suite offerts en vente au public en mai suivant pour aller garnir à l’été jardins et platebandes. Sont aussi impliquées dans ce projet une horticultrice de même que quatre à cinq bénévoles aînées.


La seconde activité permettra l’apprentissage du tissage sur métier à tisser de basse lisse sur table  et sera intégrée au projet de la Classe des Générations, d’octobre à décembre . Elle est donc destinée aux jeunes de l’Atelier et aussi aux élèves de l’élémentaire et du secondaire désirant s’y inscrire. Elle se déroulera avec la contribution des tisserandes des Cercles de Fermières de Sainte-Perpétue et de Tourville. Deux à trois rencontres hebdomadaires permettront aux jeunes de confectionner des napperons et autres textiles très utiles en plus d’être attrayants. Les groupes participants verront leurs œuvres exposées à l’issue de leurs projets. On compte pouvoir recevoir entre 20 et 30 jeunes pour cette première expérience.

Métier à tisser.

Photo en page d’accueil : un atelier d’empotage.