Articles des pigistesSainte-Félicité

Inauguration de la sculpture « Vent d’espoir » de Clermont Gagnon

Par Joanne Tardif le dans Art, Vie communautaire.

Le lancement de l’œuvre de Clermont Gagnon, dédiée aux élèves de l’école primaire, mais aussi à nous tous, par le message d’amour qu’il porte, s’est déroulé le 30 octobre à Sainte-Félicité. Une soixantaine de personnes rassemblées autour du Lac du curé, emplacement choisi afin que tous puissent en profiter et aussi en raison du chemin à proximité qu’empruntent les jeunes, en semaine, pour le dîner des Frimousses à la salle municipale.

M. Gagnon approché par le comité de la cour d’école, il y a quelques années, s’était empressé de confirmer son appui au projet en proposant, en don, une œuvre conçue spécialement pour ces adultes en devenir. La sculpture qui a vu le jour est taillée dans une bille de pin blanc de 40 po de base et 9 pieds de hauteur. Elle se compose de 4 enfants qui s’entraident à gravir un rocher et celui au sommet maintient, du bout des doigts, une colombe prête à s’envoler avec son rameau d’olivier.

M. Clermont Gagnon entouré d’enfants et accompagné de M. Alphé St-Pierre (maire) et de Mme Isabelle Vaillancourt (enseignante et représentante du comité de la cour d’école)
M. Clermont Gagnon entouré d’enfants et accompagné de M. Alphé St-Pierre (maire) et de Mme Isabelle Vaillancourt (enseignante et représentante du comité de la cour d’école)

M. Lucien A. Pelletier, citoyen et employé municipal, a conçu un abri, en forme de petite école, afin de préserver cette magnifique réalisation. En fait, l’abri est aussi un petit chef d’œuvre par sa qualité architecturale. Il sera d’ailleurs agrémenté d’une cloche, comme celles des anciennes écoles de rang. L’ensemble, Vent d’espoir et sa demeure forment ainsi une pièce unique qu’il est possible de contempler lors d’une promenade autour du lac du Curé.

Murielle Pelletier, conjointe de Clermont Gagnon, nous a interprété une chanson qu’elle a composée pour lui rendre hommage. Les paroles parlent, bien entendu, de passion et de talent pour cet artiste qui perfectionne son art depuis plus de 40 ans!

Vent d’espoir est accompagné d’un message, un souhait : soit que nous soyons comme adultes en mesure de transmettre des valeurs d’amour, de compassion et de générosité aux prochaines générations. On peut lire sur l’écriteau qui l’accompagne : Leur apprendrons-nous à aimer à vivre en étant bons? Saurons-nous semer une petite graine de paix dans leur cœur? Arriverons-nous, par notre exemple, à leur apprendre que l’entraide et l’unité peuvent remplacer avantageusement la froideur, l’égoïsme et les conflits? Qu’on peut choisir de vivre sa vie dans l’amitié, le respect et le bonheur.

Cette œuvre s’inscrit dans la même ligne de pensée que les trophées Toupaix qui étaient remis pendant de nombreuses années dans certaines commissions scolaires de la région de Québec afin de souligner le travail des écoles s’étant les plus distinguées dans les domaines de l’écologie, du pacifisme et de la solidarité. Clermont Gagnon avait conçu le trophée et en a créés durant la vingtaine d’années qu’a duré ce projet qui avait émergé suite à l’évènement tragique survenu à la Polytechnique de Montréal.

Je vous invite à venir admirer sur place et sentir ce Vent d’espoir façonné dans le bois par des mains et un cœur pleins de tendresse et d’empathie. Merci à Clermont Gagnon pour tant de générosité à l’égard de la communauté, ainsi qu’à la municipalité de Sainte-Félicité pour avoir pris le relai du comité de la cour d’école afin de s’assurer que l’œuvre reste protégée des intempéries.

Reflet de Vent d’Espoir dans le Lac du curé.
Reflet de Vent d’Espoir dans le Lac du curé.